, after login or registration your account will be connected.

Vous êtes ici

Actualité DD

Méditation sur le développement durable:

Catégorie: 
Actualité

soirée bio du 23 janvier 2017:

Lundi soir, 23 adhérents sont venus écouter Alice Lapijover qui nous a présenter son travail de thèse autour des captures accidentelles de cétacés dans le golfe de Gascogne. Cela a été suivi d'une présentation de son travail au sein de l'association Lemon Sea qui oeuvre pour expliquer les conséquences de l'acidification des océans.

Toute les personnes présentes ont beaucoup apprécié son intervention et les questions ont fusé.

Catégorie: 
Actualité

La bio et le développement durable en chanson:

La bio et le développement durable se chantent, la preuve:

Le groupe rochelais Black Aura, s'est produit au bar Aion. Le clip de Leur chanson "over the top" a été conçu par l'un de nos adhérents Paul Sourice, qui réalise des films et images en milieu sous-marin.

A tous ceux et celles qui se poseraient la question basique :" mais de quoi ça cause?"

On ne fait pas durer le suspens plus longtemps, cela parle de nos comportements quotidiens, un brin polleurs, qui contribuent à la plastification des océans....

Catégorie: 
Actualité

Les bonnes idées de DD du mois de janvier: le furoshiki

Catégorie: 
Actualité

Soirée bio thématique avec Alice Lapijover:

Afficher l'image d'origine 

La bio du lundi ce sont des cours mais également des interventions de personnes extérieures sur des thématiques variées. (La soirée est ouverte à tous les adhérents (tes) curieux(ses)!)

Le 23 janvier à 19h30, Alice Lapijover, doctorante à l'institut du littoral et de l'environnement de la Rochelle interviendra à l'occasion d'une de ces soirées.

 

Elle travaille sur la co-construction de scénarios de gestion pour la réduction des captures accidentelles de petits cétacés dans le Golfe de Gascogne.

Son objectif est de mettre en place des ateliers participatifs entre les professionnels de la pêche, les gestionnaires et les scientifiques pour faire émerger des idées innovantes, afin de gérer durablement les populations de petits cétacés et de réduire le nombre de captures involontaires de petits dauphins et de marsouins lors des campagnes de pêche dans le golfe de Gascogne.

Son travail qu'elle nous présentera, s'articule autour de 3 axes de recherches:

1- la comparaison de la gestion des ressources halieutiques et en particulier des captures accidentelles de petits cétacés: en France, au Royaume-Uni, aux USA et en Australie.

2- Mise en évidence des interactions entre les parties prenantes et la diversité des points de vue sur les captures accidentelles.

3- Description et évaluation de la méthodologie utilisée afin de développer une approche critique des démarches participatives dans le cadre de la gestion des ressources naturelles marines.

PNG - 164.7 ko

 

Elle évoquera dans un second temps son travail au côté de l'association Lemon Sea pour lutter contre l'acidification des océans.

site internet: http://lemonsea.org/fr/

acid-impact-workshop-image

Pour ceux et celles qui ne pourraient pas assister à cette soirée, possibilité de la retrouver en conférence avec les têtes chercheuses le 5 février au museum d'histoire naturelle de la Rochelle.

Fichier attachéTaille
Acid-Impact-Workshop.pdf2.49 Mo
Catégorie: 
Actualité
date: 
Lundi, 23 Janvier, 2017 - 19:30

Guide Longitude 181:

Durant l'été, nous avons rejoint le guide des centres écoresponsables de l'association Longitude 181 et par cette inscription nous nous devons de diffuser  la charte internationale du plongeur responsable.

 

 

 

Tout le monde dira je connais...car nous en faisons la diffusion depuis longtemps mais là c'est officiel nous le mettons sur le site du club.

Nouvelle bonne lecture! (en pièce-jointe).

Fichier attachéTaille
charte-fr.pdf1.63 Mo
Catégorie: 
Actualité

Exposition photo à l'Aiôn:

Après 1 mois un peu perturbé à l'hôpital avec des tentes et des banderoles mises devant notre exposition de photos sous-marines, cette dernière continue son voyage pour s'installer cette fois-ci au bar Aiôn situé aux Minimes. Elle y restera tout l'été et présentera la richesse de la biodiversité locale au public éclectique de cet établissement culturel et solidaire.

 

 

Catégorie: 
Actualité
date: 
Mercredi, 29 Juin, 2016 (Jour entier) - Mercredi, 7 Septembre, 2016 (Jour entier)

Label écosub: une action mentionnée sur le site de la FFESSM

Les baptêmes proposés pour la Protection Judiciaire de la Jeunesse dans le cadre du Challenge Michelet rentraient dans les objectifs du label Ecosub que nous avons reçu en juin 2015.

C'est pourquoi cette action est relayée sur la page dédiée au développement durable sur le site fédéral.

Lien : http://www.ffessm.fr/pages.asp?p=255#PJJ-SUBAQUA

Remercions encore Françoise et Jacques pour cette belle initiative.

 

Catégorie: 
Actualité

Salon des naturalistes au Museum: intervention de la section bio

Le 4  (14h-18h) et 5 juin (10h-18h) prochain, se tient le 1er salon des naturalistes du département, organisé par la société des sciences naturelles de Charente-Maritime au museum de la Rochelle.

Dans le cadre des activités développement durable du club, deux membres de la section bio, Michel Seguignes et Patrick Charpentier, feront une présentation durant ces 2 journées de manifestation.

Intitulé:" les relations entre estran et subtidal"  - photographies de Patrick.

Dimanche 5 juin -13h- auditorium du museum.

Cette intervention est ouverte à tous! entrée et animations gratuites!

" Ce salon rassemble sur deux jours, des scientifiques, des partenaires institutionnels et des associations naturalistes locales afin de créer un lieu de rencontres et d’échanges, ouvert à tous les curieux, débutants ou confirmés.
Au programme : des forums, des expositions, des visites commentées, des projections…"

Lien vers l'évènement

Fichier attachéTaille
Flyer salon recto-verso v3.pdf1.01 Mo
Catégorie: 
Actualité
date: 
Samedi, 4 Juin, 2016 (Jour entier) - Dimanche, 5 Juin, 2016 (Jour entier)

Projet un océan de vie:

Site internet : http://www.unoceandevie.com/fr/

 

LE CONSTAT DE DÉPART

Le projet « Un océan de vie » est né d’un constat simple : tous les ans, ce sont 6 à 7 millions de tonnes de déchets qui sont déversés dans les océans. Nous en sommes tous responsables et nous pouvons agir chacun à notre niveau pour lutter contre cette pollution marine.

UN PROJET ÉCO-CITOYEN, AU QUOTIDIEN

Aux 4 coins du monde, nous sommes plusieurs millions de personnes - jeunes et moins jeunes, travailleurs, navigateurs, nageurs, plongeurs ou usagers-vacanciers -, à profiter des bienfaits de la mer.

Si chaque personne, pendant sa promenade en mer, en rivière ou sur un lac, rencontre un déchet, le ramasse ou le remonte à la surface, imaginez les tonnes de détritus que nous pourrions sortir de l’eau et qui seraient recyclés. Tout ceci sans que les gens ne se privent de leur loisir car, sans obligation aucune, ce geste deviendrait juste un amusement, voire un réflexe. Chacun deviendrait ainsi un écovolontaire.

L’accent sera spécialement mis sur la mobilisation d’adultes responsables pour que ce défi serve d’exemple et permette d’éduquer les générations futures.

POURQUOI AGIR ?

UN PROBLÈME D’AMPLEUR INTERNATIONALE

La pollution des océans, et plus particulièrement celle des eaux côtières, est due aux activités terrestres aussi bien que marines. Les amalgames de déchets formés par les cinq gyres océaniques représentent des surfaces de la taille d’un pays comme les Pays-Bas et ce jusqu’à trente mètres de profondeurs.

Selon un récent rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), les plastiques - notamment les sacs et les bouteilles - représentent plus de 80 % des déchets dans plusieurs mers régionales. Un sac plastique peut faire des milliers de kilomètres pour s’échouer dans l’océan, où il mettra des années à se décomposer en fines particules extrêmement dangereuses pour la vie marine.

Tout ce qui est jeté par l’homme dans la nature finit obligatoirement un jour, sous une forme ou une autre, dans la mer charrié par les cours d’eau, les rivières et les vents.

UN PROJET POUR NOTRE BIEN À TOUS

Les océans couvrent 70 % de la planète et produisent plus de 50 % de son oxygène et de sa nourriture. Leur équilibre et leur propreté sont indispensables à la survie de la Terre, donc à la nôtre. Si les océans meurent, nous mourrons. Nous pouvons changer cela car nous avons les moyens d’agir tous les jours, toute l’année. Ramasser, rien qu’un déchet, est un petit geste pour une grande cause.

COMMENT AGIR ?

CONCRÈTEMENT…

Chaque volontaire sera muni d’un petit sac-filet bleu mis à disposition dans des lieux publics ou privés, clubs ou magasins participant à l’opération et ciblés par un macaron. Il pourra le glisser dans son gilet, sous sa combinaison, le fixer sur son kayak, ou son embarcation.

De retour, chaque éco-volontaire pourra jeter les déchets récoltés dans les poubelles d'apport volontaire en choisissant le conteneur en fonction de la nature du déchet. Les détritus seront ensuite réintégrés dans un circuit de recyclage.

Tous les objets ramassés seront répertoriés sur une feuille d’identification et d’observation. Ces informations rentreront dans une base de données qui a été créée à cet effet sur notre site internet, afin de dresser une cartographie du monde. Nous pourrons localiser quelles sont les zones les plus polluées.

UN PROJET FUN ET PARTICIPATIF

Chacun pourra publier ses photos et vidéos sur les réseaux sociaux. Des défis réguliers peuvent être organisés : objet le plus insolite récupéré dans l’eau, objet le plus lourd, plus beau sauvetage d’animal marin, etc.

Cela permet de sensibiliser et d’impliquer d’une façon ludique tous les participants.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Nous sommes à la recherche du soutien :

  • des collectivités locales qui voudraient s’associer et participer à cette opération en mettant les poubelles et les moyens à disposition ;

  • des organismes, sponsors, fabricants et enseignes commerciales voulant nous soutenir et pouvant fournir les sacs en filet bleu ainsi que l’affichage concernant l’opération et sa publicité avec, en contrepartie, le marquage à leur effigie.

À ce jour nous avons déjà été contactés par d’autres pays (Italie, Nouvelle-Zélande, Honduras, Maroc, ainsi que le département de la Guadeloupe) désirant s’associer et participer à ce programme, à la fois simple et hors du commun.

Associés à Longitude 181, à Earthforce Fight Squad/Guerriers Pacifistes ainsi qu’à d’autres associations engagées, nous unissons nos forces pour ensemble mener à bien cette opération. Toutes les initiatives et volontés sont les bienvenues.

À L’ORIGINE DU PROJET

Le projet « Un océan de vie » a été imaginé par René Heuzey, fameux chef opérateur/ réalisateur, spécialiste des prises de vues sous-marines.

Il a à son actif une centaine d’émissions TV, de reportages et de films dont parmi les plus connus : ThalassaUshuaïa nature, le film Océans de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud et Planète Océan de Yann Arthus Bertrand. Ses images ont fait le tour du monde.

À force de plonger dans toutes les eaux de la planète pour le compte de sa société de production audiovisuelle Label Bleu Production, il ne peut que se joindre au constat fait par tous les acteurs du monde bleu : les fonds des rivières, des lacs et des mers nécessitent plus que jamais toute notre attention. C’est pourquoi il a décidé d’agir en lançant le projet « Un océan de vie ».

 

Fichier attachéTaille
Plaquette de Rene Heuzey_un ocean de vie.pdf1.14 Mo
Catégorie: 
Actualité

Pages